mercredi 30 janvier 2013

The Boson Project: au théâtre ce matin !

Rendez vous de lancement d'une jeune entreprise par des étudiantes que l'on a vu grandir: déjà un moment de bonheur. Grimper en haut de la rue Lepic pour rejoindre un théâtre de poche pour un spectacle qui démarre à 8h30: l'étonnement, même si il y a quelques années nous avions accompagné les juristes qui "avaient fait leur cinéma" dans une salle proche des Champs Elysées.

Être accueilli par une étoile filante qui sera le conducteur de la présentation: pourquoi pas c'est la liberté d'un conseil en innovation qui se lance !

Joel de Rosnay en compteur du futur
Entendre Joel de Rosnay qui, pour nos générations, avec Michelle Serre et d'autre septuagénaires ont bercé l'enfance de ceux qui sont curieux de l'avenir: le bonheur monte en intensité ! "Le reste de ma vie sera dans le futur c'est pour cela que cela m'intéresse" comme phrase d'introduction dans une salle obscure ne peut que vous interpeller . La parallèle entre surf et vie - quelques images auraient réchauffé le ciel parisien un peu morose ce matin ! Vous êtes fasciné par la simplicité de celui qui a enseigné au MIT  "surfer la vie c'est corriger les déséquilibres, pas vivre en équilibre". Construire une société fluide comme la vague, car les rapports de flux vont compenser les rapports de force qui ont construit nos sociétés, est une proposition plus qu'achetable, même si les conflits actuels démontrent encore que la démonstration de force à défaut de proposer un avenir, occupe de l'espace médiatique. La mutation des sociétés pour combiner pouvoir transversal et pouvoir pyramidal vous rappelle quelques réflexions durant vos cours de management ou vos observations en tant que conseil. Et vous notez sur votre agenda le projet "changer d'air" le 5 juin à la Cité des Sciences ou le scientifique et ses amis vous en dirons plus.

Et arrive tout doucement le lien avec le projet présenté ce matin emmené par 3 jeunes femmes de l'association Women Up avec qui nous travaillons depuis 2 ans et l'attrait du sage pour la vision systémique des "jeunes femmes plus en phase avec l'évolution connectée que celle des hommes très analytiques", la présentation du smart phone comme une prothèse symbiotique qui nous intègre dans la société - "envoyez moi des twits pendant que je m'exprime et je répondrai durant ma présentation!" l'éloge des petites poucettes, le lien social que pourrait être la co éducation générationelle, la mise en relief des intra entrepreneurs.
Tous et toutes sur la scène pour l'after
Changer avec respect des générations, car certains ont le même âge numérique troquer la croissance de la consommation contre la croissance par la connaissance en la partageant, passer du système D et de l'assurance individuelle pour couvrir ses risques perso à un monde "co" qui permette par la solidarité de construire le futur, de passer du lien matériel de l 'assurance à une solidarité immatérielle et une altérité permettent la couverture des risques et la progression ... Joël de Rosnay a dessiné la matière sur laquelle les power girls allaient développer leur business: le capital humain !

Moyenne d'âge de l'équipe fondatrice de Boson: 26 ans ! Après 2 ans de girl power avec Women Up pour comprendre que les Y existaient, une autre découverte à force d'écoute par des jeunes femmes plus sensibles aux micro-signes: que les générations étaient peut être aussi importante que les sexes pour analyser la révolution apportée par la génération Y ?  Et ce qui était au départ un projet intelligent de " djeuns" permet de découvrir les seniors de 45/50 ans, trop vieux pour l'entreprise, trop jeunes pour le départ, idéal pour le placard, mais qui pouvaient aussi devenir des papY et des mamY.

Et les enfants des X, les no-body - mon modèle de 15 ans à la maison serait plutôt "body buildé connecté" - qui arrivent pour s'entrechoquer avec les Y et ceux qui peuvent vouloir pour leurs enfants ce qu'ils n'ont pas eu pour eux, ou s'insurger contre ces jeunes qui auraient ce qu'ils n'auraient jamais obtenu voir osé demander ?

Autre découverte avec ces 45/50 les micro-signes qui permettent d'observer la transformation des individus passés d'expert, à manager de projet, et peut être demain demain "intra preneur". Car finalement n'est ce pas cette nouvelle marche de progression qui offrirait l'épanouissement de certains dans ces générations qui permettrait en plus d'adapter les structures et de capitaliser sur la créativité dans l'entreprise ? Car cet intra preneur à l'avantage de rester lié, fidèle, à l'entreprise et pouvoir la faire évoluer à la marge de sa vision: si cela marche l'entreprise est doublement gagnante: évolution du modèle dans le succès reconnaissance de l'intra preneur; et en cas d'échec elle gagne au moins la reconnaissance du salarié qui a pu s'exprimer mais aussi la preuve que l'idée n'était pas bonne ou trop avant gardiste ce qui permet de prendre date sur le futur. Qui peut ne pas être fier d'avoir créé dans l'entreprise à la marge quelque chose d'utile qui sera reconnu et progressivement intégré, un nouveau poste, une nouvelle approche ... en le testant, en convainquant les sceptiques, en se battant contre et pour l'enseigne à laquelle il est attaché car beaucoup d'étude démontrent finalement cet attachement et ce lien social trop fort peut être pour être reconnu et célébré par la Société Civile.

Le projet Boson c'est donc un labo sur l'inter generationnel, l'intra preneuriat et la créativité par la formation, l'événementiel et le conseil. "On vend du futur et de la rupture avec notre propre labo et passons du boson - une particule élémentaire dont l'existence, postulée indépendamment par Robert Brout, François Englert, Peter Higgs, Carl Richard Hagen, Gerald Guralnik et Thomas Kibble, permet d'expliquer la brisure de l'interaction unifiée électrofaible en deux interactions par l'intermédiaire du mécanisme de Brout-Englert-Higgs-Hagen-Guralnik-Kibble  source Wikipedia - à la matière et d'expliquer ainsi pourquoi certaines particules ont une masse et d'autres n'en ont pas[ - à la matière. Entité commerciale intégrée dans des réseaux, engagée impliquée, connectée avec des partenaires, cette structure veut agiter l'univers de l'innovation en dehors des "blouses blanches": réseau des passeurs de savoir, identification des plus innovant et mise en valeur avec une approche alternative - le plus hipe, le plus décalé, ...- mise en partage des meilleures pratiques identifiées sur le capital humain Université Mazars, temps libre Google , pépinière Generalli mis en réseau avec ceux qui veulent progresser avec le capital humain" pour Emmanuelle Duez qui anime la structure.
Le spécialiste du rail de chocolat !
Et pour finir de nous étonner: un rail de chocolat! Avec Guillaume Sanchez pâtissier transgresseur.

Vous vous retrouvez alors en milieu de matinée dans la rue avec plusieurs motifs d'enthousiasme: Voulez vous prédire ou construire le futur ?
L'allongement de la vie et la pratique du sport font qu'un Joel de Rosnay peut travailler avec des quasi trentenaires qui ne le connaissait pas et démontrer que l'age numérique des PapY et MamY permet de dépasser la garde des petits enfants pendant les vacances scolaires: dans quel camps voulez vous être ?
Et si la vie professionnelle permettait un temps de break à 45/50 pour être intra entrepreneur et revenir encore plus fort pour "mentorer" les jeunes talents en choisissant un temps de travail adapté à vos capacités physiques qui certes rendrait l'entreprise plus présente dans votre vie, mais permettrait peut -être de lui donner encore plus de sens par l'altérité de la transmission ?

Ce mercredi va être une très belle journée ? On cherche déjà la vague sur la rue Lepic !





Aucun commentaire:

Publier un commentaire

merci beaucoup pour vos commentaires constructifs qui permettront d'accroître la dynamique de ce blog